Le Caucus

L’impro dans les grandes lignes…

De l’utilisation du coach en Match d’impro

Posted by Yvan_R sur 14 février 2011

[eng]

In a Match, the ‘coach’ is not merely the team’s admin: he doesn’t go onstage, yet he should have a big influence on the game.

[fra]

Je réagis un peu au billet d’Ouardane sur la mauvaise utilisation du coaching, en lançant quelques pistes positives.

Ça me permet aussi de redorer un peu le blason du coach; quand j’annonce à l’un de mes élèves écoliers qu’il sera coach, il se renfrogne toujours un peu sur son banc.

Quelques remarques préliminaires: par « coach », j’entends le coach non-joueur dans le format « Match », le fameux 7e membre qui n’entre pas sur la patinoire; je pars du principe qu’il n’est pas le directeur des entraînements de l’équipe (ce qui est parfois le cas pour les équipes adultes). Pour les jeunes improvisateurs, le coach est presque toujours un membre pair (et c’est souvent le joueur le moins expérimenté, bizarrement…).

Le coach de "Full Metal Jacket", un bon exemple de (très) haut statut

Autres constatations de base (auxquelles vous ne souscrirez pas forcément – c’est juste le résultat de mes observations personnelles): le coach est souvent utilisé comme un simple administrateur, se bornant à noter l’intitulé de l’impro et à tenir le chronomètre, ou à se déguiser dans un style suffisamment délirant pour sauver le spectacle. C’est le « coach pot-de-fleur » que dénonce très joliment le site-ressource du match d’improvisation. Dans le meilleur des cas, c’est lui qui donne des idées à l’équipe, ou qui choisit le prochain joueur à entrer, ou encore qui donne des entrées (d’après le timing de la scène) des comédiens sur la patinoire. Enfin, j’ai pu assister à quantité de rencontres où les coachs étaient des néophytes à qui l’on souhaitait faire découvrir le décorum de l’intérieur: autant dire que dans ce dernier cas, le coach ne servait… à rien.

Dès lors, deux attitudes possibles: la première consiste à encourager le statu quo, en continuant à considérer le coach comme un simple porteur d’eau. Pour les équipes expérimentées, qui ont tâté des formats sans caucus, la tâche est facile: après tout, si on arrive à improviser sans coaching, pourquoi s’embarrasser d’un coach? Je peux très bien comprendre les joueurs tenant ce raisonnement, et ce seront souvent les premiers à montrer que le Match – en tant que concept – pourrait s’adapter aux nouvelles tendances de jeu, et supprimer les éléments superflus du décorum. Coach, caucus: bons pour la poubelle!

Une autre alternative, c’est de se dire que Gravel et Leduc avaient bien pensé leur truc.

Le coach fait partie de l’équipe sans entrer dans la patinoire. Il a donc une posture de médiateur: ni acteur, ni spectateur, il possède à la fois le recul nécessaire à évaluer la qualité (le rythme, la force, l’impact) du spectacle, et reste suffisamment proche des comédiens pour leur communiquer des feedbacks de remédiation.

Le coach n’a pas d’étoiles à obtenir, pas de rires à provoquer, pas d’émotion à susciter: il peut donc garder la tête froide. Grâce à son recul par rapport au match, il va être le seul à pouvoir amener des impulsions capitales: c’est lui qui dira qu’une scène calme doit succéder à un sketch comique. C’est lui qui soufflera au joueur numéro 3 de tenter « d’incarner un personnage psychologique, puisque tes deux premières interprétations étaient physiques ».

Et j’en arrive donc au rôle majeur dont peut s’enorgueillir le coach: donneur d’impulsions.

Deux types d’impulsions:

  1. D’une part, celles qui portent sur le contenu de l’improvisation: « tu incarneras tel personnage », « tu te trouves dans tel lieu », etc. – qui sont à éviter au plus haut degré. À éviter, parce que les improvisateurs se sentiront chargés de livrer une idée qui n’est pas la leur. Et qu’un improvisateur chargé est un comédien qui n’est pas dans l’écoute. Arrivez nus sur scène.
  2. D’autre part, celles (plus souhaitables) qui portent sur le jeu du comédien: « pense aux statuts », « sois davantage physique », « utilise les sons émotionnels »,… Ces impulsions qui nous manquent pour nous sublimer. Ces contraintes qui nous libèrent. J’arrive nu, mais je sais de quelle manière je veux écouter mon partenaire.

Au final, le coach doit donc posséder des compétences d’observations assez élaborées: idéalement, il maîtrise les outils évoqués en atelier, et comprend de manière détaillée les notions développées par le directeur d’entraînement (dans le cas où il ne cumule pas les deux rôles). Le coach fait souvent le lien, au moment du débriefing, entre l’équipe et le mentor.

J’en arrive donc à souhaiter que votre meilleur coach soit votre meilleur… joueur.

 

 

 

Publicités

2 Réponses to “De l’utilisation du coach en Match d’impro”

  1. Ouardane said

    =) Ce n’est clairement pas moi qui vais contredire la moindre ligne de cet article.

    Cependant, ce qui reste un peu flou dans ma tête : est-ce que tu proposes que les 20 secondes de caucus soient consacrées entièrement au rôle du coach qui guidera les joueurs, ou doit-il y avoir de la place pour autre chose ?

    Je pense que l’idée d’un coach qui gère une certaine « cohérence » du spectacle (variété, bien être des joueurs, alternance des scènes) est vraiment intéressante pour les joueurs de Matchs !!

  2. finpoil said

    Chaque équipe doit trouver une manière personnelle d’exploiter les 20 secondes du caucus. Pour moi, le coach a un rôle d’observateur privilégié, et peut donc faire des remarques à son banc de joueurs à ce moment-là.
    Notons qu’il y a d’autres temps morts (entre la fin de l’impro, le vote et le début de la suivante) qui sont exploitables pour échanger au sein de l’équipe. Ces moments sont utilisés pour des chorégraphies (pas toujours réussies) en direction du public, ce qui peut animer visuellement ces transitions.
    Avec une équipe de francs-tireurs, nous avions même complètement laissé tomber l’idée d’échanger du contenu pendant le caucus; du coup, on faisait des chorégraphies face public pendant 20 secondes, alors que l’autre équipe se « concentrait » sur leur banc. Grand succès pour ce concept original!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :